Histoires d'espoir

Patrice, bénéficiaire de la cornée

Le parcours de Patrice en matière de greffe de cornée

Patrice, bénéficiaire d'une cornée, a commencé à éprouver des problèmes de vue durant l'été qui a suivi sa première année d'école. Lors d'une excursion en camping, un ami de la famille a remarqué que Patrice fermait constamment son œil gauche lorsqu'elle était au soleil. C'est ainsi qu'a commencé ce qui allait être un effort de plusieurs années de la part des parents de Patrice pour déterminer la cause d'un grave problème oculaire qui lui faisait perdre la vue de cet œil. On a finalement diagnostiqué chez elle un herpès simplex 1, une affection de la cornée qui peut entraîner une perte de vision et la cécité. Des médicaments antiviraux ont stoppé la croissance du virus, mais des dommages irréversibles ont été causés à son œil gauche, lui laissant une vision de 20/400 et une déficience visuelle sévère. Une greffe de cornée était le meilleur espoir de Patrice.

Patrice a reçu sa greffe grâce à la générosité d'un donneur de cornée. Elle a immédiatement ressenti l'impact profond du don de son donneur, et sa vue retrouvée a rempli Patrice d'un sentiment de gratitude qui ne s'est jamais démenti depuis 38 ans.

La vie d'un receveur de cornée

Le fait de pouvoir voir les détails de la vie a permis à Patrice de saisir tant de choses qu'elle n'aurait pas pu voir autrement. Depuis sa greffe de cornée, elle a pu voir ses enfants sourire et vivre pleinement les joies de la maternité. Amoureuse de la nature, Patrice se rend souvent sur les plages et dans les montagnes, comptant ses bénédictions en assistant à tous les levers et couchers de soleil qu'elle a le privilège de voir. À la maison, elle s'occupe de son potager et de son jardin de fleurs, y compris les jardins de fleurs "en mémoire" qu'elle a plantés en l'honneur des êtres chers qu'elle a perdus. Patrice trouve un grand réconfort à voir ces fleurs spéciales fleurir chaque printemps, ce qui n'aurait pas été possible sans son donneur.

Consciente de l'importance du don d'organes, d'yeux et de tissus, Patrice encourage tout le monde à se faire enregistrer comme donneur. Elle ne considère pas comme acquis le fait de pouvoir à nouveau voir, et elle sera toujours reconnaissante de la générosité de son donneur et de sa famille, qui ont rendu tout cela possible.

"J'ai pensé à mon donneur et à sa famille la première fois que j'ai posé les yeux sur mes enfants, et j'ai pensé à eux la dernière fois que j'ai vu ma mère et que je l'ai embrassée pour lui dire au revoir", a déclaré Patrice. "J'ai pensé à eux et je les ai remerciés de m'avoir donné la joie de vivre ces moments avec des yeux clairs.