Histoires d'espoir

Liz, receveuse de tissus

Liz aime la vie et saisit chaque instant de chaque jour. Artiste plasticienne et propriétaire d'un magasin de fournitures artistiques, elle partage son temps entre ses cours, son travail dans un collège communautaire local et les soins apportés à Shelby, son chien bien-aimé. Mais en juillet 2016, la vie trépidante de Liz a été menacée lorsqu'elle a glissé et est tombée dans un escalier.

Les blessures de Liz étaient graves. Les radiographies ont révélé de multiples fractures à la jambe et aux chevilles. Elle s'inquiétait de l'impact de son rétablissement et de ses blessures sur sa vie trépidante. "Le fait d'être confinée pendant sept mois, le temps que je guérisse, a été vraiment angoissant. En tant que veuve sans parents survivants, j'ai tenu bon grâce à la communauté d'amis de ma ville qui s'est occupée de moi", se souvient Liz. Grâce aux soignants de sa communauté et au don d'os d'un donneur très généreux, le rétablissement de Liz a été couronné de succès et elle est aujourd'hui de nouveau sur pied. Un an plus tard, Liz se réjouit d'avoir retrouvé son emploi du temps chargé, mais elle pense souvent à l'impact considérable que le don et la transplantation ont eu sur son rétablissement.

Alors que son éducation l'avait rendue sceptique à l'égard du don d'organes, elle comprend aujourd'hui la vérité qui se cache derrière les nombreuses idées fausses et espère partager cette prise de conscience avec d'autres membres de la communauté hispanique. "J'ai réfléchi à mon expérience et je vois maintenant à quel point je me trompais sur le don d'organes. Mon cœur s'est converti et j'envisage maintenant de devenir donneuse. Je ne sais pas qui est mon donneur ni d'où il vient, mais je lui serai toujours reconnaissante. Mon donneur fait désormais partie de l'artiste que je suis".

Merci à Liz et à l'AMAT d'avoir partagé cette histoire !