Histoires d'espoir

Jennifer, bénéficiaire de la cornée

Jennifer

Jennifer, mère de deux filles, Cazmyn (12 ans) et Breya (10 ans), a perdu son mari d'un cancer en 2013. La vie était chaotique pour Jennifer en tant que mère célibataire. Elle avait un emploi d'infirmière et poursuivait une maîtrise à temps plein, tout en soutenant la participation de ses filles à leurs nombreuses activités extracirculaires. Pendant deux ans, Jennifer a travaillé dur pour que tout se passe bien, jusqu'à ce qu'un grave problème de santé vienne compromettre ses efforts pour offrir une vie heureuse à sa famille.

En octobre 2015, Jennifer a développé une rougeur à l'œil droit alors qu'elle était au travail. Au cours des 36 heures qui ont suivi, la situation s'est aggravée et elle s'est rendue aux urgences. On lui a recommandé de consulter un ophtalmologiste le lendemain pour ce qu'on croyait n'être qu'une abrasion de la cornée. Cependant, lorsqu'elle est rentrée chez elle, elle ne pouvait plus voir de son œil et une pellicule trouble recouvrait toute la pupille.

Un ophtalmologiste a diagnostiqué chez Jennifer une infection grave et très agressive qui remontait vers la rétine. Elle avait un ulcère étendu sur la cornée et aurait besoin d'une greffe de cornée. Sans cette greffe, l'œil droit de Jennifer serait définitivement aveugle.

Au cours des mois suivants, Jennifer a été suivie par plusieurs spécialistes et a gardé son œil recouvert d'un patch en attendant que l'infection disparaisse et que son œil se remette du traumatisme pour que l'opération puisse être réalisée. La profondeur de perception de Jennifer a été altérée et sa vision périphérique a disparu. Gênée par son cache-œil et craignant d'être exposée à des bactéries, elle souffrait d'une grande anxiété lorsqu'elle sortait en public. Cependant, comme Jennifer ne pouvait pas prendre beaucoup de congés, elle a continué à suivre un emploi du temps rigoureux au travail et à l'école. Une amie proche a pu lui rendre visite de temps en temps pour l'aider, mais Jennifer a toujours eu du mal à maintenir une vie normale.

Six mois après l'infection initiale, le médecin de Jennifer a déterminé que son œil était stable ; sa greffe de cornée a eu lieu le 26 avril. Jennifer a été agréablement surprise de ne ressentir que très peu d'inconfort et a pu reprendre le travail une semaine plus tard.

Aujourd'hui, plus d'un an après la transplantation, la vision de Jennifer s'est considérablement améliorée et elle est en mesure de profiter pleinement de toutes les choses qu'elle faisait avant la maladie : cuisiner, photographier et être la plus grande fan de ses filles. "Je suis en mesure de poursuivre des études supérieures et d'obtenir des diplômes d'infirmière grâce à ma vision", explique Jennifer. "Depuis que je suis en bonne santé et que j'ai retrouvé ma confiance, je m'efforce chaque jour d'être la meilleure mère possible pour mes précieuses filles. Ma gratitude est incommensurable."