Histoires d'espoir

Christopher, receveur de cœur

Christopher Echo, receveur d'un cœur de donneur

Christopher était un bébé heureux et en bonne santé jusqu'à ce qu'il commence à avoir des problèmes respiratoires à l'âge de 15 mois. Au départ, il semblait que Christopher souffrait d'asthme ou de bronchite, mais plusieurs visites chez le médecin ont abouti à un diagnostic beaucoup plus sérieux : Christopher souffrait d'une cardiomyopathie restrictive. Son cœur était hypertrophié et incapable de fonctionner correctement. Sans une transplantation cardiaque, Christopher n'aurait eu que 12 mois à vivre.

Alors que les parents de Christopher tentaient de digérer cette nouvelle déchirante, ils ont constaté que la décision de chercher un nouveau cœur pour Christopher n'était pas facile à prendre. Ils ont dû se battre en sachant que pour que Christopher ait un nouveau cœur, il faudrait que l'enfant de quelqu'un d'autre meure et soit un donneur. Ils ont finalement pris la décision de l'inscrire sur la liste nationale d'attente de transplantation en janvier 2008.

Après cela, il ne restait plus qu'à attendre, tandis que l'état de Christopher s'aggravait rapidement. Il a été admis à l'hôpital à trois reprises et, en avril 2008, Christopher était tellement malade que les médecins ne pensaient pas qu'il s'en sortirait. Étonnamment, il s'est accroché, mais sa famille était remplie d'une inquiétude sans fin.

"Nous avions l'impression d'être face à une bombe à retardement", explique Alma, la mère de Christopher. "Nous nous sentions complètement impuissants et nous essayions désespérément de ne pas perdre espoir.

Près de cinq mois après que Christopher ait été inscrit sur la liste des personnes à transplanter, Alma lui donnait un bain dans l'évier de la cuisine lorsqu'ils ont reçu l'appel indiquant qu'un cœur compatible avait été donné. Le 27 mai 2008, Christopher a reçu son nouveau cœur.

L'amélioration de son état de santé s'est manifestée presque du jour au lendemain. Avant l'opération, Christopher était en retard sur le plan du développement. Non seulement il ne marchait pas et ne rampait pas encore, mais il ne pouvait même pas s'asseoir tout seul et passait ses journées calé dans un siège de voiture. Deux semaines seulement après la transplantation, Christopher était prêt à faire ses premiers pas. Mais il n'a pas marché, il a couru - directement vers les balançoires du terrain de jeu.

Aujourd'hui, on ne dirait jamais que Christopher a été malade. Il déborde d'énergie et mène une vie saine et bien remplie. Il essaie toujours de nouvelles choses et adore danser, jouer au football et faire du taekwondo avec ses deux frères aînés. Christopher parle librement de sa transplantation cardiaque à tous ceux qui veulent bien l'écouter, et il se porte activement volontaire au sein de sa communauté pour promouvoir le don d'organes, d'yeux et de tissus.

"Grâce au don de son donneur", dit Alma, "Christopher m'a fait des câlins et des baisers pendant des années, ce que je n'aurais jamais pu faire autrement. Je lui en serai toujours reconnaissante".